Présentation de l'ouvrage

Cahier 20

Les Cahiers de la Sainte Baume

Le Pèlerinage de Louis XI
aux lieux saints de Provence

CAHIER 20

 

Duplication : 18 pages
Prix : 4,50 €

EDITORIAL : «Tourisme Vertical»

En ce début du 2lème siècle, le «Tourisme» est devenu l'une des industries les plus florissantes dans le monde : avions, charters, paquebots, T.G.V., autocars et automobiles... sillonnent dans tous les sens, transportant des touristes de toutes sortes, appareils photo ou caméras en bandoulière. Il n'est qu'à aller au Panthéon à Athènes, comme je l'ai fait il y a quelques années, en quelque saison que ce soit, à quelque heure de la journée depuis 7h du matin jusqu'à 20h le soir, pour être pris dans cette bourrasque « touristique » d'aujourd'hui. Une multitude de guides, panneaux brandis à bout de bras, appellent leurs ouailles venant de toutes les nations du monde et veillant bien à ne pas en perdre une seule.

Une nouvelle industrie est née : c'est le tourisme à la chaîne! « Au suivant! » « Au suivant »... Pressez-vous, nous repartons dans un quart d'heure ! Et la manne des dollars et des euros tombe à foison dans l'escarcelle de tous ceux et celles qui, riches ou pauvres, n'ont plus que « l'industrie touristique pour vivre ou survivre » !

Que reste-t-il de ces grands voyages ? De bons souvenirs je l'espère et un peu moins d'argent dans le portefeuille! Ces voyages ou ces vacances à l'autre bout du monde nous ont-ils transformés et nous ont-ils apporté « un plus » sur le plan de notre culture et de notre être intérieur ? On peut et on doit se poser la question.

Ce tourisme que je qualifierais « d'horizontal », je l'ai pratiqué plus jeune, il y a plusieurs années : La Terre Sainte, la Turquie, la Grèce, l'Algérie... Que m'en est-il resté ? De belles images certes et de nombreuses sensations auprès de populations et de lieux qui m'étaient alors étrangers !

Mais la plupart du temps rien de plus au niveau de l'histoire et de la culture! Depuis que je suis à la Sainte Baume (il va y avoir 23 ans !), j'ai été amené, sous le patronage et sous la lumière de Marie Madeleine, à pénétrer dans les couches « sédimentaires » de ce Haut Lieu. Depuis des siècles et des siècles, rien n'a changé : la montagne, la grotte, la forêt. Tout reste tel que l'ont connu les ligures, les celtes, les grecs, les romains, et toutes ces multitudes de pèlerins qui, depuis les tout premiers siècles de notre ère chrétienne ont traversé cette si mystérieuse forêt, sont entrés dans cette vaste caverne où la tradition nous dit que Marie Madeleine, l'apôtre de Jésus ressuscité, a vécu, enfin ont grimpés jusqu'au sommet de la montagne d'où l'on peut contempler jusqu'à très loin les merveilleuses vallées et montagnes de notre belle Provence baignée au sud par les flots bleus de la méditerranée.

Alors, bizarrement en ce lieu si original, ce n'est plus à un « tourisme horizontal » que nous sommes invités mais un « tourisme vertical ». Là, comme si nous creusions un puits sans fond nous pouvons retrouver ces hommes et femmes, illustres ou non, qui nous ont précédés, et « entrer en dialogue » avec eux comme s'ils étaient nos contemporains et nos amis.

C'est ce « dialogue » et cette communion intime avec des êtres et plus particulièrement « des saints » que j'ai été invité à vivre depuis 23 ans à la Sainte Baume. Dans le cadre de ce « Conservatoire de la Sainte Baume » qui veut être la mémoire vivante de ce Haut Lieu, nous proposons dans « les cahiers de la Sainte Baume » de réveiller de leur profond sommeil et de leur mort apparente tous ces êtres, minéraux, végétaux, animaux, hommes et anges qui l'habitent.

Aujourd'hui Brigitte MORELLE nous invite à nous joindre au pèlerinage du roi Louis XI et de son bon oncle René en 1447. Entrons dans leur compagnie. Bonne Lecture.

Nans les Pins, le 4 février 2008

Frère Philippe DEVOUCOUX DU BUYSSON

  web compteur